Article dans Le Figaro Santé – Soline Roy

Très tôt, Nicole Damaggio est intriguée par sa fille, bébé trop «parfait», enfant solitaire puis écolière récalcitrante, peu disposée à transiger avec ceux qui s’opposent à sa déroutante mais implacable logique.

Les médecins consultés ne voient là qu’une enfant très sage. Nicole Damaggio élabore alors toutes sortes de stratégies pour lui faire suivre une scolarité normale. «De par mes compétences professionnelles et managériales, j’ai pu détecter ce qui manquait à ma fille, élaborer des supports (…), ériger le tout en système de gestion.» Jusqu’au jour où, alors que son enfant a déjà 14 ans, un reportage télévisé lui fait découvrir ce fameux syndrome d’Asperger.

«Tantôt mère, tantôt coach, tantôt chef d’entreprise ou même avocate selon les besoins de la cause…» De la mère, on ne lit pas grand-chose tant Nicole Damaggio se cache derrière son rôle assumé d’entraîneur. Peu de câlins ou mots tendres dans cet ouvrage, mais moult «supports de communication » concoctés à destinations des professeurs de sa fille, ou d’étonnantes «matrices de temps » qu’Anneclaire utilise pour passer ses examens. « 

Extrait de l’article « Syndrome d’Asperger : mille souffrances pour un «trésor»  par Soline ROY le 09/10/2011